Achetersmart
Kindle Voyage avis

Kindle Voyage : test de la liseuse haut de gamme d’Amazon

La deuxième génération de Kindle, Voyage 2, devait être commercialisée d’ici à 2020. Amazon a changé d’avis et arrête la production du modèle.

Qu’on se rassure cette liseuse, bientôt supplantée par la Kindle Oasis, est toujours disponible. De nombreux revendeurs en effet la commercialisent encore pour quelques temps. On peut comprendre qu’Amazon ait pris la décision d’interrompre la fabrication de la Kindle Voyage.

La première mouture laissait un peu à désirer. Une énième mise à jour et une montée en gamme n’aurait fait que concurrencer l’Oasis alors en pleine ascension. Un des deux modèles était de trop, une décision industrielle avisée a été prise.

Kindle Voyage — notre avis général

Bien qu’elle fasse preuve de qualités indéniables, l’Amazon Kindle Voyage a du mal convaincre l’utilisateur au niveau de son prix. Certes, elle est d’une gamme Kindle supérieure à celle de la Paperwhite. Cependant, ses faiblesses et ses maigres innovations ne justifient pas son tarif élevé.

Pour les lecteurs qui sont prêts à mettre le prix, la Kindle Oasis demeure une meilleure liseuse et constitue une sérieuse alternative.

POINTS FORTS

  • Une esthétique soignée
  • Un mécanisme de tourne page réussi
  • Un écran tactile très lisible

POINTS FAIBLES

  • Tarif très élevé
  • Une interface identique aux modèles des gammes inférieures
  • Des boutons peu agréables à utiliser
  • Des caractéristiques au-dessus de la moyenne

Un écran qui brille par sa brillance

Kindle Voyage

Il est incontestable que la Kindle Voyage d’Amazon brille par son écran. Il a dès le départ été conçu pour faciliter une lecture avec des lunettes. Sa résolution est passé à 300 points par pouce ce qui limite grandement la fatigue oculaire.

Le rétroéclairage a également été revu. Il est plus uniforme ce qui fait gagner au modèle un grand confort de lecture. On ne peut que se féliciter de la qualité du capteur de rétroéclairage ambiant. Grâce à lui, la luminosité est gérée de façon automatique.

Celles et ceux qui aiment profiter de longues séances de lecture en plein air, notamment pendant leurs vacances, vont apprécier cette délicate attention. Ils n’auront plus à effectuer de réglage manuel quand l’éclairage naturel se réduit. Il aurait été cependant bien utile de pouvoir calibrer soi-même le niveau par défaut pour l’adapter à ses besoins personnels. Certains lecteurs pourront trouver ce réglage automatique un peu chiche en luminosité de base.

Le cache Origami

Kindle Voyage Origami

Bien sûr, le cache Origami en option de la Kindle Voyage n’a rien à voir avec ses qualités intrinsèques. Son prix élevé peut même être carrément dissuasif. Ce n’est cependant pas un gadget comme on pourrait le croire. C’est une coque rigide pour bien protéger votre liseuse.

En plus, à l’instar de celle de l’iPad, elle allume automatiquement la Voyage lorsque vous l’ouvrez. Une fois ouverte elle permet de poser de façon bien équilibrée ce livre numérique sur une table. Ceux qui aiment lire en se restaurant apprécieront sans nul doute. Le système d’attache par aimants sans rainure est bien pensé. Il est facile de poser comme de retirer le cache Origami en toutes circonstances.

Les boutons font leur grand retour

Enfin, les boutons sont de retour. Ils justifient amplement que cette liseuse s’appelle Voyage. Elle doit pouvoir s’employer dans des conditions même difficiles comme par exemple dans les transports en commun.

Ses boutons sont réellement tactiles, ils nécessitent un certain niveau de pression. Ce qui est intéressant dans leur conception c’est qu’ils émettent un léger bourdonnement pour signifier que le changement de page a bien été perçu. Les habitués des tablettes et des liseuses où le changement de page se fait à l’écran vont vite adopter ce nouveau style de changement de page.

En effet, lorsque l’on tourne une page, on conserve une main libre. C’est bien utile pour conserver son équilibre lorsqu’on lit en bus ou dans le métro. On notera cependant que les boutons sont un peu trop étroits. Surtout au début de l’utilisation de la liseuse on a du mal à les trouver.

Comme leur surface affleure celle du châssis de la liseuse, il est difficile dans un premier temps de les localiser sans les regarder. Amazon aurait dû les prévoir un tantinet surélevés. Cela dit il est tout à fait possible de les paramétrer et de régler leur niveau de sensitivité.

Un bon affichage et une interface de qualité

Kindle Voyage test

L’interface de la Kindle Voyage est conforme aux attentes. Le déplacement entre les diverses options se fait de façon intuitive. En appuyant en haut ou en bas de l’écran, on a la possibilité de revenir au menu d’accueil. Il est facile d’interagir avec la liseuse et son contenu pour défiler rapidement jusqu’à un passage précis.

La liseuse est plus riche en fonctionnalités que ses prédécesseurs. Il est possible d’augmenter manuellement la luminosité de l’écran. Il est simple de se rendre au magasin pour acquérir de nouveaux livres et l’augmentation ou la réduction de la taille des polices de caractères se fait très facilement.

Même si la fonction X-Ray d’Amazon n’est pas utilisé par toutes et tous, il faut quand même savoir qu’elle permet de parcourir un livre d’une façon novatrice. Il peut être intéressant de connaître un peu plus de détails sur les noms et les lieux qui sont mentionnés dans un livre. Certains termes complexes trouveront facilement leur signification.

Tous ces détails peuvent être regroupés par chapitre, par page ou par titre. Bien sûr, tout le monde n’est pas statisticien. On pourra trouver inutile de savoir combien de fois un personnage a été mentionné.

Un confort de lecture nettement amélioré

Par rapport aux modèles des gammes inférieures, la Voyage apporte un confort de lecture nettement supérieur. Les textes sont très lisibles et même les images en niveau de gris sont beaucoup plus nettes. On en perçoit tous les détails. C’est réellement le jour et la nuit entre la Voyage et une Kindle Touch par exemple.

En mode éclairage automatique la luminosité peut paraître un peu faible. Cela reste quand même une expérience intéressante de lecture par rapport à un livre traditionnel. Malheureusement là encore les boutons se révèlent inadaptés à une lecture vraiment confortable. Ils représentent cependant une avancée technique majeure puisqu’ils permettent de tourner les pages sans quitter votre texte des yeux.

D’autre part, la réactivité du changement de page est excellente. On a vraiment la sensation de feuilleter un livre. On appréciera aussi la possibilité de traduire des mots et même des paragraphes entiers dans plusieurs langues. Le passage du texte en surbrillance s’effectue d’un simple glissement de doigt. Vous pouvez alors surligner le passage, créer une note et la partager si vous êtes connecté à Internet. Même si ces fonctionnalités ne constituent pas les fondamentaux d’une bonne liseuse on ne saurait que les apprécier.

Cela place en plus la Voyage dans le peloton de tête des lecteurs de texte plus ou moins intelligents. Même si l’écart se réduit avec ce modèle, la Kindle Voyage n’est pas encore au niveau de qualité de lecture de certains autres smartphones ou tablettes. Ceux-ci sont quand même source d’une plus grande fatigue oculaire. Un outil de lecture dédié comme la Voyage peux espérer les concurrencer.

Une batterie de qualité moyenne

La qualité de la batterie de la Voyage n’est pas exceptionnelle. C’est le moins qu’on puisse dire. Bien sûr, si vous avez l’habitude d’utiliser une Kindle Paperwhite qui ne bénéficie pas de rétroéclairage, vous trouverez que la durée de vie de la batterie de la Voyage est très courte.

Si vous êtes un lecteur peu assidu, une charge durera quand même une bonne semaine. Un long voyage dans les transports en commun comme le train par exemple peux vous amener à vider complètement la batterie. Mieux vaut le prévoir.

Le fabricant affirme quand même que 30 minutes de lecteur par jour avec les fonctions de télécommunication désactivées pourront faire durer la charge pendant 6 semaines. Cela nous paraît un peu excessif.

Néanmoins, les messages d’avertissement du niveau de batterie faible vous laissent largement le temps de la brancher sur le secteur. Les avantages indéniables apportés par la Voyage par rapport à la Kindle Paperwhite se font apparemment au détriment d’une qualité de batterie qui n’a pas été revue à la hausse.

Kindle Voyage — notre verdict

Il est difficile d’établir un verdict tranché en ce qui concerne l’acquisition d’une liseuse Kindle Voyage. Si la question est : son prix est-il réellement justifié, la réponse est clairement négative. Cependant, sa qualité de fabrication et l’excellente expérience de lecture qu’elle procure la désigne clairement comme un modèle haut de gamme.

Si la lecture est votre passe-temps, l’acquisition d’une Voyage n’est peut-être pas justifié. Cependant, si vous souhaitez disposer d’une liseuse de qualité qui vous permet d’assouvir votre passion en toute sérénité, n’hésitez pas.

On peut d’ailleurs penser qu’avec l’arrêt de la fabrication de ce modèle; celles qui restent en stock verrons leur prix baisser. Ce sera peut-être une occasion pour faire de bonnes affaires.

Une Kindle Voyage peut aussi être un excellent cadeau pour un être cher. Vous lui offrez un appareil technologique à usage unique de haute qualité sans pour autant dépenser autant que pour une Kindle Oasis par exemple.

La Voyage se situe donc à la frontière entre deux gammes. Si vous êtes un lecteur occasionnel, repliez-vous sur une Kindle Paperwhite. Si vous êtes un lecteur plus sérieux mais que vous n’avez pas les moyens de vous payer une Kindle Oasis, sautez sur l’occasion.

Alexandre Gairy

Alexandre (Alex, pour les intimes) est un rédacteur web spécialisé en informatique et articles high-tech. Passionné de nouvelles technologies, il aime également la photographie, la randonnée et les bonbons haribo.

Laisser un commentaire