Achetersmart
Kobo-Libra-H2O

Kobo Libra H2O : test de la nouvelle liseuse de Rakuten

Moins d’un an après la sortie de la luxueuse Kobo Forma 8 Pouces, le géant Rakuten Kobo fait son retour avec un nouveau modèle, toujours étanche mais plus petit et plus accessible : la Kobo Libra H2O. Sa taille d’écran, son look et son positionnement « milieu de gamme » laissent à penser que le but de Rakuten Kobo est de faire de l’ombre à la Kindle Oasis d’Amazon.

Mais qu’en est-il de ses performances ? Design, écran, confort, autonomie, navigation… Nous avons passé à la loupe les arguments et les points faibles de la Kobo Libra H2O, histoire d’en savoir un peu plus.

Kobo Libra H2O — notre avis général

Difficile d’évoquer la Kobo Libra H2O sans penser à la Kindle Oasis, avec qui elle partage plusieurs caractéristiques : l’étanchéité, un design similaire, et surtout la même taille d’écran, 7 pouces. Sans atteindre l’élégance visuelle de sa concurrente, le boîtier de cette liseuse adopte lui aussi un design asymétrique plutôt réussi.

Avec la Libra H2O, Kobo a repris les bases de la Kobo Forma pour en créer une nouvelle version modèle réduit. Le confort est là, le côté « tout terrain » aussi, grâce à une taille d’écran idéale pour une machine dédiée à la lecture, associée à un boîtier très ergonomique et étanche à l’eau. En utilisation, on apprécie toujours le système Comfort Light Pro développé par Kobo pour ajuster la luminosité de l’écran sur-mesure, jour et nuit.

POINTS FORTS

  • Étanchéité
  • Format 7 pouces
  • Technologie ComfortLight Pro (anti lumière bleue)
  • Coloris noir ou blanc
  • Adaptée aux droitiers comme aux gauchers

POINTS FAIBLES

  • Prix
  • Interface un peu lente
  • Étui non fourni

Un design compact et asymétrique, 2 coloris disponibles

Kobo Libra H2O

Comme la Kobo Forma (le modèle haut de gamme de la marque), la liseuse électronique Kobo Libra H2O est légèrement incurvée et dotée d’une poignée. Certes, concernant l’esthétique globale, cette poignée fait un peu regretter la sobriété d’un écran bord à bord.

Mais ce petit manque d’élégance est largement compensé par son côté fonctionnel : c’est aussi cette poignée sécurisante dotée de 2 boutons physiques qui rend la Kobo Libra H2O facile à tenir d’une main en toutes circonstances, que l’on soit droitier ou gaucher. De plus, le grip antidérapant qui habille l’arrière de la coque est toujours aussi agréable et efficace.

Côté matériaux, le boîtier est en plastique de qualité satisfaisante, et pour la première fois dans la gamme Kobo, la nouvelle liseuse Libra H2O est disponible en 2 coloris : noir ou blanc. Quant à son poids et ses dimensions, ils sont tout à fait acceptables. La Kobo Libra H2O affiche 192 grammes sur la balance, et mesure 14,4 cm x 15,9 cm, pour une épaisseur maximale de 7,8 mm (côté poignée).

Un écran tactile HD 7 pouces plutôt convaincant

L’écran tactile noir et blanc Carta E Ink de la kobo Libra H2O offre une excellente résolution (300 ppi – 1 680 x 1 264 pixel) associée à un bon taux de contraste. La clarté et la netteté sont au rendez-vous, pour un affichage précis des caractères, très proche de la qualité papier. Les 19 leds assurant l’éclairage font leur travail, pour une bonne diffusion de la lumière.

En intérieur comme en extérieur, le lecteur n’est pas gêné par les reflets, même au soleil. On peut toutefois noter une légère variation de la qualité des couleurs en mode lumière naturelle, selon la position de la liseuse par rapport à l’éclairage extérieur.

Le confort vu par Kobo

Kobo Libra H2O

Une fois de plus, Kobo fait la part belle au confort avec cette liseuse équipée d’une poignée courbée intégrant un gyroscope. La Kobo Libra H2O passe donc facilement du mode portrait au mode paysage, et peut être prise en main de la main gauche ou droite.

Ses deux boutons tourne-page sont très pratiques pour naviguer dans un ouvrage sans avoir à toucher l’écran. Un étui élégant permet de poser la liseuse sur une table ou un bureau, mais malheureusement, il est en option.

On apprécie tout particulièrement le mode ComfortLight Pro, technologie signée Kobo qui permet d’optimiser la température des couleurs en fonction des conditions extérieures (jour, nuit, lumière naturelle…) Comme ses prédécesseurs, la Kobo Libra H2O offre un confort visuel impeccable et une belle expérience de lecture grâce à ces options de réglage automatiques ou personnalisées, qui réduisent significativement les effets de la lumière bleue sur la qualité du sommeil.

Côté capacité de stockage, la Kobo Libra offre 8Go, une mémoire qui n’est pas la plus élevée du marché, mais qui permet tout de même de d’envisager plusieurs années de lecture en disposant d’une bibliothèque bien garnie.

Une étanchéité sans faille

La certification IPX8 associée à la technologie HZO (revêtement waterproof à l’échelle nano) atteste du haut niveau d’étanchéité à l’eau de la Kobo Libra H2O. Cette liseuse n’a donc pas peur d’être immergée pendant une heure sous deux mètres d’eau. Elle résistera aux sessions de lecture à la piscine, à la plage ou même sous la pluie pour les plus courageux. On émet cependant quelques réserves quant à son étanchéité au sable et la poussière, que la certification IPX8 ne garantit pas.

Navigation

Kobo Libra H2O

Avec la Kobo Libra H2O, Kobo a aussi apporté quelques modifications à son interface maison. Pas de changement radical, l’utilisation reste simple et intuitive, comme toujours chez Kobo, sans gros défaut. En revanche, la barre de progression en cours de lecture est désormais matérialisée par une bande noire en bas d’écran, et la navigation au sein d’un ouvrage est facilitée par la possibilité de transiter en un clin d’oeil entre 2 pages, même éloignées.

Malgré tout, cette interface manque toujours autant de fluidité, avec un décalage notable entre la commande et l’action en cours de lecture. Décalage d’autant plus important que l’ouvrage est volumineux, une lenteur qui peut s’avérer gênante lorsqu’on dévore un « pavé ».

Les formats de lecture compatibles 

Concernant les types de fichiers supportés, Kobo reste fidèle à ses habitudes, en proposant un large éventail de possibilités. La Kobo Libra H2O ne supporte pas moins de 14 types de fichiers différents (sans les accents pour les fichiers TXT, mais c’est le cas de toutes les liseuses du marché).

Vous pouvez donc envisager de lire tous types d’ouvrages sur cette liseuse, qu’il s’agisse de livres numériques (PUB, EPUB3, PDF, MOBI), de fichiers textes (HTML, XHTML, TXT, RTF) d’images (JPEG, GIF, PNG, TIFF, BMP) ou même de BD – même si le format et l’absence de couleur ne font pas de la liseuse l’outil idéal pour savourer ce type d’ouvrage.

Autonomie

Avec une batterie de 1 200 mAh, le constructeur évoque « plusieurs semaines d’autonomie », soit environ 30 minutes de lectures par jour pendant un mois. Comme d’habitude chez la plupart des liseuses Kobo, ces données sont à nuancer car il faut tenir compte de l’aspect « énergivore » de l’éclairage sophistiqué de la machine. Ce qui annonce une autonomie satisfaisante, mais susceptible de variations en fonction de l’utilisation de chaque lecteur.

Kobo Libra H2O — notre verdict

Dès l’annonce de la sortie de la Kobo Libra H2O, on se doutait bien que Kobo ne nous préparait pas LE modèle de liseuse de l’année. Il semble que le fabricant canadien ait suivi la même voie qu’Apple il y a quelques années : proposer des produits assez similaires dans tailles différentes, sans proposer de réelle innovation.

Sans être révolutionnaire, la Kobo Libra H2O est un très bon modèle de liseuse de gamme intermédiaire, et sa taille est idéale pour tout lecteur assidu. Elle apporte tout le confort attendu de la part d’un produit Kobo, qui a construit son image de marque autour de l’expérience lecteur. On regrette cependant son prix, un peu élevé par rapport à son niveau de performances et de finitions.

Alexandre Gairy

Alexandre (Alex, pour les intimes) est un rédacteur web spécialisé en informatique et articles high-tech. Passionné de nouvelles technologies, il aime également la photographie, la randonnée et les bonbons haribo.

Laisser un commentaire